Crémant de Bourgogne Millésimé Éminent | Puissance et fraîcheur

Perle Rare 2017 c’est à la fois la complémentarité harmonieuse de quatre cépages emblématiques de la Bourgogne (chardonnay, pinot noir, aligoté et gamay) et la richesse de ses terroirs (Côte de Nuits, Côte de Beaune, Châtillonnais, Couchois, Mâconnais et Beaujolais). Un élevage de 36 mois minimum exalte cette cuvée millésimée fraîche et florale.

Belle couleur jaune pâle aux reflets dorés. La mousse est abondante. Le nez est expressif et élégant sur des arômes, de fleurs blanches, chèvrefeuille et acacia, et s’ouvre sur des touches minérales comme le silex. En bouche, le vin surprend par sa force et sa fraîcheur, marquée par des notes de fruits frais tels que la pomme golden complétées par de fines notes de pain grillé sur une finale citronnée longue et plaisante.

Mariages délicats
: un apéritif raffiné, des asperges fraîches, du bar grillé et un financier.



Après le tardif 2016, 2017 était un millésime solaire et précoce aux maturités bien en avance permettant des vendanges dès le 30 août ! Des raisins d’une jolie fraîcheur et d’un bel équilibre en acidité. Perle Rare 2017 est un Crémant de Bourgogne Eminent, éminemment aromatique, plus floral qu’opulent au beau potentiel de garde.





AOC Crémant de Bourgogne / France

Cépages : chardonnay (42%), pinot noir (35%),
aligoté (15%) et gamay (8%)

Degré : 12 % vol. / Dosage : 8 g/l.
Vieillissement : plus de 3 ans

À déguster frais, entre 6 et 8° C.

Ce vin n’est pas du cinéma !

Précocité et douceur jouent les rôles principaux de ce millésime solaire.
Dominante blanche des raisins, chardonnay plein champ puis aligoté en fondu, ont trouvé en Côte d’Or et dans le Beaujolais leur trame minérale et fraîche.
Projection de petites bulles en noir et blanc : la force est dans le pinot qui assoit un tiers de l’assemblage. Le traveling de fin de bouche s’étire sur une impression citronnée, le cadre est élégant : vignoble de la Côte de Beaune, de la Côte de Nuits. Nez de Cyrano. Zoom sur le printemps et ses notes fleurs blanches, chèvrefeuille, acacia et leurs bourdonnantes butineuses. Plan sur le silex.
Une gorgée et la scène évolue : image de fruits frais, la pomme golden en guest star, et le pain grillé en figuration. Profondeur de champ. La puissance crève l’écran sur fond de neige. Marilyn dans un bain de mousse.
Un scénario soigné en lumière naturelle, un montage au cordeau, une fin qui dure, bref, un grand jeu.

 

Voir la fiche PDF