Les vignobles

Des terroirs exaltés !

La terre, les terres, nos vignes

 

Du Nord au Sud de la Bourgogne, notre vignoble rassemble des parcelles aux terres fraîches, marqueuses d’une typicité palpable, essentielle d’un style élégant et aérien.

La fraîcheur du fruit, la spontanéité des arômes de nos crémants naissent de nos vignobles septentrionaux, en Bourgogne, de terroirs choisis, de vignes qui poussent sur le calcaire ou dans les terres profondes. De la diversité de ces parcelles nait la richesse des raisins, et l'infinie déclinaison des assemblages de nos crémants de Bourgogne.

La nature préservée

Un vignoble en mouvement

 

La plantation la plus extrême : le Domaine des Nantelles situé au nord. Bio par nature, intact ! Plateau au gré des vents, des cerisiers, terre des blancs, de tous les blancs !

Nos vignes, vraies pépites de parcelles, sont dispersées, du nord de la Bourgogne, l’Auxerrois, jusqu’au sud, le Couchois.

Nous exploitons aujourd’hui près de 200 hectares reconnus en Haute Valeur Environnementale, et déjà près du quart en culture biologique. Chaque année nous replantons une quinzaine d’hectares.

Nos vignes plantées en chardonnay (raisins blancs) sont plutôt au nord.

Celles de rouges, royaume du pinot noir, s’épanouissent en Côte de Nuits, face aux grands crus, et dans le Couchois aux si jolis paysages de collines et aux fossiles affleurants.

Le roi pinot noir

Et les autres cépages en majesté

 

Notre cépage essentiel, le plus cher à notre cœur, c’est le pinot noir. Finesse, intensité, caractère, structure. La pierre de Bourgogne lui apporte cette envolée.

Nous produisons aussi pour l’élan de nos vins, des blancs : chardonnay, aligoté, et plus discrètement du pinot blanc.

Et entre les deux : un tout petit peu de gamay, le cépage parfumé des Beaujolais, du melon de Bourgogne et du pinot gris.

En route vers le bio

Vers un domaine en culture biologique

 

Aujourd’hui nos cultures sont plus respectueuses de l’environnement.

Demain nos vignes seront toutes en culture biologique. Le bio c’est la vie ! Nous nous y employons même si pour le nord de la Bourgogne plus humide, c’est un vrai défi.

A l'écoute du vivant